LE PARISIEN Baromètre d'Image des Sportifs, 2 mars 2005.


LES USAGERS de la SNCF et de la RATP ne pourront pas la manquer. A partir de ce soir, le portrait
de Laure Manaudou va s'étaler sur un gigantesque fronton de 120 m 2 , gare du Nord, à Paris.
Photographiée par l'Américain Philip Dixon sur le pont des Arts, promenade préférée des amoureux,
la championne olympique de natation est au centre de la campagne nationale, lancée aujourd'hui,
pour la candidature de Paris à l'organisation des jeux Olympiques 2012. A 18 ans, la nageuse de
Melun s'est installée comme la nouvelle ambassadrice du sport français. Son nom et son image font
l'objet de sollicitations incessantes. Le business Manaudou est en pleine effervescence.
La sportive la plus appréciée... après Yannick Noah.


Une étude du cabinet Athlane-Sportmarket réalisée en France auprès des 15-34 ans, et publiée le 14
janvier, permet de mettre en évidence le capital sympathie dont bénéficie Laure Manaudou. A la
question « Quel sportif international appréciez-vous le plus ? » les sondés placent la nageuse de
Melun en deuxième position, derrière Yannick Noah. Suivent dans l'ordre Michael Jordan, Tony
Parker et Thierry Henry. En revanche, elle arrive en tête quand il s'agit de désigner « le sportif le plus
déterminé ». Manaudou souffle à cette occasion la pole position à l'Allemand Michael Schumacher.
Une vraie performance qui relève une personnalité hors norme, servie par une image à la fois
rigoureuse et dynamique. Par la puissance de ses exploits athéniens, la nageuse est entrée dans le
coeur des gens.
Tout le monde s'arrache son image.


La championne olympique suscite de l'intérêt. Et pas seulement médiatique (dans la seule semaine du
16 au 23 août 2004, elle a fait douze fois la une dans des quotidiens nationaux et on estime à environ
13 millions le nombre de lecteurs ayant lu un article la concernant). Paris compte sur elle pour porter
haut sa candidature à l'organisation des Jeux 2012. Elle va donc trôner gare du Nord et des milliers de
panneaux 4 x 3 à son image (associée à celle de Tony Parker et Laura Flessel) vont fleurir dans tout
le pays, dans les rues, les aéroports et vingt gares TGV. De son côté, la Fédération française de
natation (FFN) surfe sur la vague Manaudou et annonce un nombre de licenciés en hausse de 10 %
depuis Athènes. « Comme tous nos athlètes de haut niveau, Laure bénéficie d'un contrat annuel
individualisé, indique Francis Luyce, le président de la FFN, et elle est très largement mieux lotie que
les autres. Vu ses résultats, elle mérite une attention particulière. » La communauté d'agglomération
de Melun Val de Seine a, de son côté, promis une subvention de 450 000 € sur trois ans au club de la
championne olympique. Enfin, Arena, son équipementier, vient de commercialiser une collection
Laure Manaudou qui va de la combinaison de compétition aux vêtements de plage. Au passage, la
jeune femme a aussi intégré le cercle très fermé du Team Elite Or, réunissant à peine dix nageurs à
travers le monde, et ses émoluments ont été triplés. « Laure doit nous permettre de toucher des
consommateurs jeunes et dynamiques qui n'appartiennent pas seulement au monde de la natation,
assure Nicolas Préault, le directeur général d'Arena. Son contrat est proportionnel à son statut. »
Lastminute.com l'accompagne jusqu'à Pékin.


Quatre-vingts propositions de sponsors et demandes d'interventions en tout genre sont parvenues sur
le bureau de M e Didier Poulmaire, responsable de l'équipe droit du sport au cabinet Gide Loyrette
Nouel, et seul habilité à représenter les intérêts de la championne notamment en matière de contrats
de sponsoring et d'image. Laure Manaudou aurait ainsi pu se retrouver à promouvoir des paquets de
riz ou de la salade. Des fabricants de literie, de vêtements, de montres se sont aussi portés candidats.
Sans suite car trop opportunistes. « Tous ceux qui souhaitaient faire un coup, notamment dans
l'industrie alimentaire, n'ont pas été retenus, explique le conseil de Manaudou. Nous avons privilégié
le long terme et des sponsors qui s'engagent au moins sur quatre ans. Avec des critères d'exigence
assez fort. » Selon nos informations, le groupe Lastminute.com s'est engagé avec elle jusqu'aux Jeux
de Pékin en 2008. Il met à sa disposition tous les moyens de transport - voiture, train, avion - et
d'hébergement. Où qu'elle se trouve, Laure aura une interlocutrice qui gérera tous les aspects
matériels de ses déplacements. Un autre contrat, avec une société spécialisée dans la bagagerie et
fortement implantée en Asie, est également sur le point d'être finalisé.
Laure Manaudou, une marque déposée et bientôt un site.


C'est le revers de la médaille. Pour éviter les récupérations et les contrefaçons, M e Poulmaire a
déposé la marque Laure Manadou auprès de l'Institut national de la propriété industrielle (Inpi). « Son
nom a, par exemple, été utilisé frauduleusement sur des sites Internet, rappelle l'avocat. Il faut être
vigilant. » Fin mars, la protégée de Philippe Lucas, son entraîneur à Melun, disposera d'ailleurs de son
propre site Internet. Mais d'ici là, on la retrouvera aussi en couverture du premier numéro d'un
nouveau magazine féminin, à paraître le 18 mars, habillée par les grands noms de la mode et mise en
scène par le photographe André Rau, l'ami des stars.